Se protéger du soleil pour préserver beauté et santé

Avec l’été, nous aimons tous profiter du soleil. Il dope notre énergie et nous redonne le moral après les mois d’hiver. Il aide l’organisme à fabriquer la Vitamine D qui joue un rôle essentiel dans le maintien de notre capital osseux et musculaire et permet également de renforcer notre système immunitaire.

En été, le rayonnement solaire est au Zénith et peut devenir très intense. Il faut alors penser à se protéger des méfaits du soleil que l’on soit en bord de mer, en montagne ou à la campagne, en simple balade, ou lors de la pratique de vos sports favoris : natation, escalade, VTT, voile, planche à voile ou surf.

Profiter des beaux jours en se protégeant du soleil, C’est l’assurance que le soleil reste un plaisir sans danger.

Comprendre les risques solaires pour mieux se protéger

Les rayons du soleil sont des ultraviolets, invisibles à l’œil nu ; ils ne procurent aucune sensation de gêne ou de chaleur.

  • Les UVA pénètrent profondément dans la peau et sont responsables du vieillissement cutané
  • Les UVB agissent de façon superficielle au niveau de l’épiderme en stimulant la production de mélanine responsable du bronzage

En cas de trop forte exposition, les UVA et les UVB fragilisent la peau et provoquent des coups de soleil, avec à terme des effets potentiellement graves sur la santé.

La peau n’est pas la seule impactée par les effets du rayonnement ultraviolet. On le sait, en montagne et notamment sur les glaciers ou sur la surface blanche de la neige, l’intensité est telle que le cristallin peut être affecté et s’opacifier : c’est la cataracte. Ce phénomène n’est pas réservé aux seuls Montagnards ; il en est de même avec les reflets du soleil sur l’eau ou toute surface claire. Protégez vos yeux du rayonnement solaire avec des lunettes de soleil adaptées et ne négligez pas la protection des yeux de vos enfants dès le plus jeune âge !

Le soleil et la peau

Longtemps, on a seulement vanté les mérites du soleil qui permettait notamment de lutter contre le rachitisme. Le soleil peut également avoir un effet bénéfique sur certaines maladies de peau comme le lupus, ou des maladies osseuses telles que l’ostéomalacie : la « maladie des os mous » cette dernière étant directement liée à la déficience de fixation du calcium. Mais il faut rester prudent, et même dans ce cas, il faut suivre les conseils de son médecin, car toute exposition peut conduire à des risques accrus de cancer de la peau.

Nous ne sommes pas tous égaux devant le soleil.

Lors de l’exposition, nos cellules mélanocytaires vont produire de la mélanine qui va pigmenter notre peau et ainsi arrêter une partie des rayons du soleil. Plus notre teint naturel est clair, moins notre peau dispose de mélanocytes ; et il est nécessaire de la protéger davantage pour éviter les coups de soleil.

Le taux d’incidence des cancers de la peau est prévalant chez les peaux les plus claires, mais quel que soit votre type de peau, il faudra la protéger, car la mélatonine et le bronzage ne suffisent pas à éviter brûlures immédiates, allergies au soleil ou cancer.

En outre, les UVA qui pénètrent plus profondément vont accélérer la dégradation du tissu cutané, la déshydratation superficielle va favoriser l’apparition des ridules, les fibres de collagène et élastine se trouvent fragilisées et les rides se creusent, les désordres de mélatonine engendrent des tâches disgracieuses : la peau vieillit prématurément sans que l’on ne s’en rende compte.

Pour toutes ces raisons, quand il s’agit du soleil, les mots d’ordre sont : protection et prévention !

Adopter les bons gestes pour protéger sa peau

Le rayonnement solaire est plus ou moins intense selon les heures de la journée. La chaleur n’est pas un indicateur de la puissance des rayons solaires. C’est lorsque le soleil est au Zénith, c’est-à-dire au plus haut, que les rayons UV sont les plus agressifs pour la peau et potentiellement dangereux pour la santé.

La meilleure protection consiste à rester hors de portée du soleil : de privilégier les zones ombragées, porter des vêtements clairs et secs, un chapeau à bord large et également des lunettes de soleil pour protéger vos yeux.

En complément, les crèmes solaires sont des filtres qui aident à protéger des rayons du soleil. Nous vous recommandons de les choisir avec attention et selon la recommandation d’un professionnel de santé ou de votre esthéticienne qui est une experte de la peau. Pour mieux contrôler les risques, il faut appliquer sa crème solaire toutes les deux heures et après chaque baignade. Le fait de transpirer va également amenuiser l’effet de protection de vos produits solaires, et il faut alors réappliquer votre protection.

Ne négligez pas l’impact du rayonnement solaire lorsque vous êtes au volant, car les surfaces vitrées du véhicule décuplent ses effets.

En ville aussi, vous devez vous protéger du rayonnement solaire, car la pollution a tendance à fragiliser votre peau qui devient plus sensible à tous les facteurs externes. Porter du maquillage, ou utiliser une poudre compacte peuvent être une alternative ou un complément intéressant pour créer un « bouclier » de protection. Certaines sont d’ailleurs proposées avec des filtres solaires pour les citadines.

Les enfants et les adolescents sont particulièrement vulnérables face aux méfaits du soleil. Leur peau et leurs yeux sont plus fragiles, ils ont tendance à oublier les gestes de protection et restent souvent plus longtemps exposés du fait de leurs activités en plein air. Pourtant, c’est dans l’enfance et à l’adolescence que l’on attaque le plus son « capital soleil », sa capacité à se protéger naturellement du soleil en produisant de la mélanine. Les conséquences d’un excès d’exposition solaire et des coups de soleil apparaissent plus tard dans la vie, comme un effet rebond.

C’est pourquoi il est fondamental de protéger les jeunes et les tout-petits et d’éviter totalement les expositions entre midi et 16 heures.

Ne vous trompez pas ! Rester sous un parasol à la plage ou au bord d’un lac sera un moindre mal par rapport à une exposition directe. Cependant, la réverbération et l’intensité du rayonnement continueront d’affecter votre peau et vos yeux.

Dès lors, la règle d’or des horaires d’exposition à éviter reste valable à tout âge.

Et puisque ce que nous mangeons est aussi source de santé : en été, privilégiez les fruits et les légumes riches en carotène qui seront un atout bronzage naturel et agréable ! On la trouve en abondance dans les carottes, mais également dans les oranges et même dans le gingembre ! Consommez aussi des fruits riches en eau comme les tomates, le melon, la pastèque ou les fraises et les pêches. Gorgés d’eau, ils vont aider à hydrater votre peau et renforcer l’effet bonne mine grâce aussi aux vitamines qui aident à lutter contre l’oxydation et les radicaux libres en recrudescence avec l’exposition au soleil !

Comment bien choisir sa protection solaire

Les crèmes solaires ne suffisent pas à protéger votre peau du soleil. « L’écran total » n’existe pas, et le législateur a agi dans le sens du retrait de ces mentions trompeuses. Le seul écran total est le fait de rester hors de portée du soleil, à l’ombre, dans un endroit frais, sans réverbération et avec les vêtements appropriés.

Les crèmes solaires laissent passer les UV et permettent le bronzage. Un indice 2 laisse passer 50% des UV, un indice 20 protège à 94%. Lorsque l’on monte dans la gradation des indices, le bénéfice reste faible : une protection 60 laisse encore passer 2% des UV. Il faudra donc choisir sa protection solaire en tenant compte de son type de peau et du rayonnement solaire, tout en évaluant le rapport « bénéfice/risque » entre la protection et les ingrédients qui procurent cette protection solaire.

Il faut en effet être particulièrement attentif à la composition de vos produits solaires. Les filtres solaires sont le plus souvent des substances chimiques ou des nanoparticules qui ne sont peut-être pas les meilleures amies de votre peau ni de votre santé, ni même de la nature.

Des allergènes aux ingrédients potentiellement cancérogènes : il faut rester vigilant.

Mais comment s’y retrouver ? Les applications cosmétiques qui se sont fait jour ces dernières années sont parfois sujettes à caution quant à leurs appréciations des produits solaires et à leurs risques potentiels. Certaines ont même été épinglées par les autorités. Dès lors, pour choisir de façon éclairée, mieux vaut se fier à des sources plus neutres, non liées par des intérêts commerciaux comme par exemple « Que Choisir » qui propose des tableaux comparatifs regroupant les produits solaires les plus courants et les plus populaires sur le marché.

Il existe deux types de filtres solaires : les filtres minéraux et les filtres chimiques.

Les filtres minéraux agissent comme un miroir qui va réfléchir les rayons du soleil pour éviter qu’ils ne pénètrent dans la peau. Ce sont par exemple le dioxyde de titane, l’oxyde de zinc ou encore des molécules de talc.

Plus rassurants que les filtres chimiques, ce sont eux qui sont responsables des traces blanchâtres qui restent sur la peau. Pour pallier cet inconvénient, de nombreuses formules les intègrent sous forme de nanoparticules. Et ils ne sont donc pas inoffensifs. Par ailleurs, pour être efficace, il faut appliquer largement votre crème en couche épaisse et répéter les applications.

Selon le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) (rapport d’avril 2014 « Opinion on Titanium Dioxide (nano form) COLIPA n° S75 (SCCS /1516/13) », le dioxyde de Titane est autorisé dans la limite d’une concentration inférieure à 25% et est totalement interdit en forme de spray car son inhalation serait cancérogène (cancérogène de catégorie 2 par inhalation – Journal Officiel du 18 Février 2020).

Les filtres chimiques vont mieux absorber les rayons UV que la peau et en quelque sorte les piéger. Longtemps soupçonnés d’être des allergènes ils sont aujourd’hui proposés sous forme de molécules plus grosses qui ne pénètrent pas aussi profondément dans l’épiderme, réduisant ainsi le risque d’allergie tout en assurant une protection efficace. Cependant, il est plus sage de rester à distance des produits contenant notamment de l’octocrylène, un filtre organique qui se dégraderait au sein même des flacons en un composé connu, cancérigène et perturbateur endocrinien : la benzophénone-3

Vous aurez aussi sans doute croisé la route de crèmes de jour qui contiennent des filtres UV. Chez Cosmetics 27, nous préférons séparer et spécialiser les fonctions de chaque produit pour en optimiser l’efficacité.

Les crèmes de jour avec filtre solaire ne proposent que des protections limitées (SPF 15 à 30) ce qui en cas de rayonnement solaire intense, ou lorsque vous conduisez, sera très insuffisant. Mieux vaut alors appliquer une crème solaire adaptée aux conditions climatiques et à votre peau. Elle sera utilisée en complément de la crème de jour spécifique à la condition de votre peau, selon son type ou la saison.

Risque solaire : entre mythes et réalité

Les séances UV proposées en cabine de bronzage ne préparent en rien votre peau au soleil. Plus superficiel, ce hâle artificiel ne vous protège pas comme un bronzage naturel, qui lui-même ne vous protège que très partiellement. En revanche, ces séances accélèrent le vieillissement de la peau, et les UV artificiels viennent s’ajouter aux UV du soleil ce qui renforce l’effet cancérogène.

Le bronzage ne protège pas des UV. La mélanine produite va créer une barrière naturelle, mais elle reste superficielle et partielle. Vous serez peut-être un peu moins sujet aux coups de soleil une fois bronzés. En revanche, en vous exposant vous engagez un processus de vieillissement cutané prématuré, et vous décuplez vos risques de cancer.

Même une fois bronzés, pensez à continuer à vous protéger !

Les coups de soleil ne sont pas les seuls responsables des cancers. Les UVA qui pénètrent profondément dans la peau la fragilisent, la font vieillir plus vite et accroissent les risques de cancer.

Et après l’exposition au soleil

Au cas où vous n’auriez pas pu résister ou éviter une exposition prolongée au soleil, il faut réagir vite !

Dès la fin de l’exposition, pensez à rafraîchir votre peau avec notre brume tonique Mist 27 : les oligo-éléments qu’elle renferme vont réhydrater votre peau et à la reminéraliser pendant que la Centella Asiatica va l’aider à se régénérer et que son microbiote protecteur sera nourri par le ferment naturel de Lactococcus.

Si votre peau est fine, sèche et déshydratée, le soir, appliquez une couche généreuse de Baume 27 afin d’aider la peau à se réparer en favorisant la synthèse du collagène grâce à sa concentration en Centella Asiatica. La peau sera immédiatement apaisée par l’Aloe Vera et intensément nourrie par la combinaison savoureuse de Beurre de Karité et des huiles naturelles de Sésame et de Macadamia.

Si votre peau est plus épaisse et mixte à grasse, préférez la texture plus légère de notre Crème Bio-logique 27 qui va soutenir le rôle du microbiote de la peau pour maintenir son équilibre.

Pour encore plus de confort, enrichissez vos crèmes en y ajoutant quelques gouttes de l’Huile 27 : Riche en Omega 3 et Omega 6, elle va aider à renforcer la barrière cutanée, pendant que la Centella Asiatica et l’Huile de Carotte, toutes deux de puissants antioxydants, vont être déterminantes dans la régénération cutanée. La peau retrouve souplesse et éclat !

En cas d’extrême déshydratation ou de coup de soleil, appliquez le Mask 27 en couche épaisse et laissez-le agir toute la nuit. Sous l’action de ce cocktail réparateur de Centella Asiatica, Immortelle, Kombucha et Pâquerette, c’est l’assurance d’un réveil en beauté !

Pour mieux comprendre l’importance de l’hydratation

Nous développons des produits clean, naturels, bons pour la peau.

Le développement durable est au cœur de notre projet.

Michèle Evrard, Fondatrice

Cadeau offert

dès 200 € d'achat

Échantillons gratuits

dans chaque commande

Service clients

+33 1 84 16 23 62 du lundi au vendredi

Programme de fidélité

Cumulez des points

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons une technologie sur notre site Web pour recueillir des informations qui nous aident à améliorer votre expérience et nos produits et services. Les cookies que nous utilisons chez C27 nous aident à comprendre quelles informations et publicités sont les plus utiles aux visiteurs.

En savoir plus sur les cookies